Conciergerie co hote la grande motte

Pourquoi travailler avec une CONCIERGERIE en Location courte durée ?

mdecar34 Par Le 20/03/2022

Dans Fiscalité conseils

Vous vous êtes certainement déjà posé la question : La location longue ou courte durée ?

Bien sûr, toute pièce à 2 faces, la location longue et courte durée où tous deux leurs avantages et inconvénients, en fonction de si vous souhaitez augmenter vos recettes locatives ou si vous souhaitez simplement faire du patrimonial.

Mais il est clairement possible de lier les 2 : réaliser un investissement patrimonial (à gestion pépère) tout en ayant un très bon revenu locatif… Lisez cet article jusqu’au bout pour découvrir comment.

Voyons maintenant les différents avantages de la location courte durée par rapport à la location longue durée (ils sont nombreux).

Avantage monétaire

Bien sûr, on associe en général la location courte durée à des recettes locatives plus élevées, et c’est vrai, en fonction de différents paramètres, comme notamment le secteur mais aussi des équipements, la maitrise des plateformes utilisées pour le référencement ou encore la gestion des prix et calendriers.

Sur certains secteurs, quand vous gérez bien l’ensemble de ces points, vous pouvez aller chercher des recettes locatives jusqu’à 2 ou 3 fois supérieur qu’un bien en location longue durée similaire ! (Nous parlons en connaissance de cause par nos expériences).

Mais cette location courte durée, en plus d’augmenter drastiquement vos recettes locatives, a un avantage monétaire qui est trop peu vanté.

En effet, celle-ci gonfle la valeur de votre bien par ce que l’on appelle : l’estimation par capitalisation.

Cette estimation détermine le prix de votre bien en fonction des recettes locatives qui y sont associées.

Tout d’abord, reprenons les bases pour bien comprendre ce principe.

Lorsque vous vendez un bien immobilier, vous vous adressez à 2 types d’acheteurs :

Celui qui souhaite en faire une habitation.

Et celui qui souhaite investir son argent.

Donc la perception de l’acquisition est différente en fonction du profil vendeur.

L’investisseur ne regardera que les chiffres et ce que peut rapporter un bien.

Prenons un exemple pour illustrer ceci :

Vous louez un studio en location longue durée à 400€ par mois.

Ce même studio, vous le louez en location courte durée à 800€ par mois.

Admettons que l’investisseur acheteur se fixant comme objectif un rendement locatif à 7%.

Pour des recettes locatives s’élevant à 400€ par mois, il sera prêt à débourser donc, pour atteindre son objectif : (400x12) / 0,07 = 68 571€.

Tandis que pour des recettes locatives s’élevant à 800€ par mois, il sera prêt à débourser, encore une fois pour atteindre son objectif : (800 x 12) / 0,07 = 137 142€.

Donc très clairement 2x plus !

Bien sûr, il ne prendra pas en compte uniquement ce fait, et ira chercher d’autres éléments, comme les prix se pratiquant sur le marché, et d’autres indicateurs…

Mais comprenez bien que ce calcul interviendra, et qu’un bien rapportant 800€ par mois aura bien plus de valeur qu’un bien ne rapportant que 400€, et paradoxalement, peu importe le mode d’exploitation (LCD ou LDD), il gardera ce qui fonctionne.

En plus de cela, si vous réussissez à faire classer votre bien meublé de tourisme (ce n’est pas compliqué), vous êtes éligible à un abattement de 71% sur vos recettes annuelles.

Donc vous paierez nettement moins d’impôts !

La contrepartie

Bien sûr, il y a une contrepartie à l’ensemble de ces éléments, c’est que la gestion d’un bien en location courte durée est tout à fait chronophage et demande une certaine expertise en matière de gestion.

Le meilleur compromis

Le meilleur compromis est clairement de louer votre logement en location courte durée, pour les avantages monétaires vus plus haut, tout en profitant de votre temps libre.

Et pour cela, l’idéal est de déléguer la gestion pleine de votre bien à une conciergerie professionnelle, que ce soit au niveau de l’optimisation comme de l’automatisation.

Choisissez là bien :) 

 

 

conciergerie la grande motte location conseils fiscalité